Le matériel sur le  CDT

Ma liste de matériel est très largement inspirée de ce que j'avais pris pour le PCT: certes le CDT est un peu plus haut, mais j'y étais un peu plus tard, ça compense.

Voici les statistique du climat pour le CDT à l'époque où j'y était. En pratique, il n'a gelé la nuit que trois ou quatre fois. Les matins étaient souvent frais, vers 5° et les après-midis agréables, rarement plus de 30°. Beaucoup de vents par contre et, le premier mois, de la pluie presque tous les jours, le plus souvent faibles.

 

 

La liste du matériel réellement utilisé sur le PCT, puis le CDT.

 

 

 

Comme on le voit, il y a eu une évolution assez nette pour arriver à 5,5Kg, ce qui commence à devenir MUL.  En comptant la pharmacie et la balise de sécurité, j'ai bien encore 400gr  "inutiles" mais c'est le prix de la tranquillité d'esprit.

 

 J'ai appris sur le PCT que, pour de si longs trajets, le confort est un élément important de l'endurance, donc, si vous avez besoin d'un "doudou", prenez-le!

 

Quelques commentaires sur cette liste après mon retour (dernière actualisation, 1er juin 2019)

 

D'abord, je n'ai rien utilisé des suppléments pris pour la montagne car il n'a jamais fait vraiment froid: il n'a gelé un peu que trois nuits et pas de neige sauf de rares restes de névés évitables.

 

 

  • matelas et mousse: je prends un matelas gonflable court (115cm) et un bout de mousse Thermarest alvéolaire recoupé à 60cm. Cela me permet d'avoir un sous-cul pour les poses courtes, une protection des jambes la nuit et une solution de secours si le gonflable crève sans que je puisse le réparer.
  • Sac à dos: j'adore l'Arc Blast de Zpacks que j'avais déjà utilisé 40 jours pour la traversée des Pyrénées et 2 mois sur le CDT: vraiment étanche, léger et, pour moi en tous cas, fabuleusement confortable. Il est important de la porter haut, avec la ceinture sur et légèrement au-dessus de la crête iliaque (en pratique, la boucle de la ceinture doit arriver sur le nombril).
  • tente: ma tente Solplex de Zpacks qui m'a accompagnée sur le PCT,  la traversée des Pyrénées et la première partie du CDT a quelques rustines et j'ai du remplacer les tirettes de la fermeture éclair, mais elle est toujours tout à fait utilisable. Ceci dit, j'ai acheté la nouvelle Plexamid de Zpacks qui fait 100gr de moins et qui est plus spacieuse.
  • sac de couchage: Zpacks fait des sac sans capuche qui peuvent s'utiliser comme un quilt, en plusieurs longueurs et plusieurs largeurs; j'ai un 20°F, ce qui correspond à -7°Celcius. Je l'ai testé à cette température et, en portant un Tshirt et collant type Odlo plus un bonnet, c'est parfait. Sur le CDT, je ne l'ai fermé entièrement de trois ou quatre fois.
  • Le sac à viande me paraît bien utile pour préserver le sac de couchage de la saleté et éviter d'avoir à le laver, ce qui n'arrange jamais le duvet. Le CO.TE.NOR. est un mélange de coton et de soie très léger, mais un peu fragile à la longue. J'ai remplacé le modèle long de 160gr que j'avais par la version courte de 100cm et 100gr en recousant les bords jusqu'en haut: il est revenu entier.
  • réchaud à gaz: voir la section Alimentation/carburant. Abandonné pour la deuxième moitié du CDT et je n'en prendrai plus.
  • Popote: j'ai rien trouvé de plus léger pour cette contenance de 0,9l que la popote titane Evernew. Sans réchaud, j'ai pris une gamelle titane de 0,6 litres avec couvercle étanche de RAB: on fait plus léger en moins cher en plastique.
  • quart: remplacé par un cul de bouteille en plastique, utile surtout pour récolter l'eau.
  • Filtre: le Sawyer est très bien mais il s’encrasse vite: il faut pré-filtrer une eau très sale et nettoyer énergiquement le filtre à la moindre occasion.
  • Balise de secours: je n'en avais pas sur le PCT et cela aurait amélioré ma tranquillité d'esprit: j'en prends donc une. Je préfère un modèle à activer en cas d'urgence plutôt qu'un pour indiquer ma position tous les soirs: moins de consommation électrique et pas de panique si une transmission ne fonctionne pas un soir ou deux.
  • Photo: mon Sony Cybershot a donné des résultats suffisants pour moi sur le PCT: je l'avais sur la première partie, mais cela fait 218gr en plus. Malheureusement, le smartphone S41 reste un peu léger en matière de qualité de photo pour se passer d'un vrai appareil. Pour la deuxième partie, je prends en plus un Samsung S8 avec les fréquences américaines qui me sert d'appareil de secours et d'appareil photo.
  • Téléphone: les téléphones européens ne disposent pas des bonnes fréquences pour la 3G ou la 4G américaine: j'ai donc dû en acheter un deuxième pour cela, qui me sert aussi d'appareil de secours en cas de panne.
  • GPS : voir la section Navigation de mon site
  • Toilette / santé: la liste parait longue, mais il y a très peu de chaque. L'Ibuprofène, ou bombons des marcheurs, est en vente libre partout aux USA. J'utilise le savon pour tout: corps, cheveux, dents et un gant de toilettes essoré remplace bien une serviette. Le DEET contre les moustiques n'est certes pas très écologiques, mais il est très efficace. Ne pas oublier le Fasigyne, ni une crème à la cortisone pour les piqures d'insectes.
  • cartes papier: plus jamais, vive l'électronique solide. Voir la page Cartes et GPS
  • Vêtements:
  • J'ai remplacé ma doudoune Pajak (chez Arklight-desing) qui a déjà fait le PCT par une RAB 0G: c'est ce qu'il y a de plus chaud et de plus léger.
  • l'ensemble veste/pantalon de pluie de chez Zpacks est hors de prix, mais fantastique: léger, respirant, raisonnablement imperméable même après des heures et très agréable de contact, même sur la peau (je porte un short les jours de pluie). En plus, en cas de déchirure, il se répare parfaitement avec le scotch cuben de la tente.
  • jupe de pluie: après un essai malheureux avec un jupe faite maison, j'ai été très content de la jupe de pluie en cuben de Zpacks: c'est à mon avis bien mieux qu'un pantalon.
  • pantalon: j'ai un short avec jambes additionnelles. En ville et si je veux laver le short, je mets le pantalon de pluie.
  • parapluie: il est tout petit et pas très utile pour la pluie, mais pour le soleil, c'est un gros plus.
  • La frontale  Pelz e+lite est bien: elle ne pèse que 15gr et elle est suffisante pour le bivouac (je ne marche pas la nuit); ça fait une trentaine de gr de gagnés, et de l'encombrement.
  • gants: je suis sensible des mains alors j'ai pris une paire de moufles très légères en polaire pour les petits matins mais qui n'étaient pas suffisantes pour les jours de pluie, que je complète par deux autres couches:  les sur-moufles de Zpacks respirantes en coupe vent mais qui ne sont pas suffisante pour une grosse pluie et une paire de sur-moufles faites maison en cuben.
  • chaussettes: trois paires de chaussettes légères. J'avais pris une paire de chaussettes étanches de la marque Sealskin: elles sont raides et épaisses, mais restent chaudes même trempées; ceci dit, je ne les ai pas utilisées car on s'habitue très bien à marcher les pieds mouillés (sur presque un mois tout de même). Je n'ai jamais eu à utiliser les chaussettes de nuit que j'ai laissées en route.
  • Chaussures: j'ai adopté le modèle Akyra de La Sportiva qui me convient. Très bonne accroche, semelle bien crantée et épaisse, elle dure environ 1000-1500Km. Je remplace toujours la semelle intérieure d'origine par une meilleure de la marque américaine Superfeet.
  • Je remplace aussi mon vieil Opinel N°8 par un petit Deejo de 15gr qui suffit bien pour ouvrir les sachets !
  • étui de lunettes de soleil: j'ai cherché longtemps du solide léger et j'ai finit par recycler une bouteille de shampoing en coupant le côté goulot qui sert ensuite de couvercle tenu par deux bouts de cordelette et un clip. Pour la deuxième partie, je remplace mes vrai lunettes de soleil, qui pèsent 155gr, par de simples clips solaires plus légers d'environ 30gr.
  • En cours de route, j'ai remplacé ma casquette, pas assez protectrice, par un chapeau en toile à large bords.
  • trousse de réparation: fil, aiguilles, boutons, scotch cuben, cordelette, boucles plastiques du sac à dos, rustines de Thermarest, velcro de guêtre. Aussi un peu de scotch fort enroulé autour d'un bâton de marche.