Logistique du PCT

 

Attention: ces pages datent de mon retour du PCT en 2016. Depuis, j'ai entamé le CDT et le matériel a évolué. Je vous conseille donc de regarder aussi les pages correspondantes de la section "Continental Divide Trail" et surtout, pour une vision plus large, le "petit guide du marcheur léger" qui regroupe les retours d'expérience de 560 ans de marche et date de 2019.

 

La logistique d'une marche aussi longue que le PCT est différente de celle d'une randonnée de deux ou trois semaines et l'européen a du mal à imaginer la dimension supplémentaire que la durée, cinq mois pour 4.000Km, apporte de radicalement différent à une telle expérience. Marcher plus de 4.000Km use de façon plus insidieuse que 15 jours à fond la caisse. Les causes d'abandon sont la tendinite, la perte de poids excessive, l'épuisement et la lassitude. Il faut donc s'économiser; pour cela une seule réponse, la légèreté, mais beaucoup de variantes.

 

N'oubliez pas qu'environ 3.160 marcheurs partent de la frontière mexicaine avec l'intention de parcourir tout le PCT (les "through-hikers", chiffres de 2016), mais que seulement 400 (en 2017) à 700 (en 2016) arrivent au Canada: c'est dire que la préparation est importante.

 

Nous allons parler:

Certains de ces points, et bien d'autres, sont abordés plus en détail aux page "Retours d'expérience".

J'espère que votre anglais est fonctionnel, car la quasi-totalité des sites de références sont uniquement dans cette langue.

 

CEPENDANT, pour vous faciliter la vie, j'ai traduit assez librement la plupart des rubriques en anglais du site PCTA et parfois approfondi à cette occasion les renseignements décrits ci-dessus. Pour cette traduction du PCTA, c'est ICI. Ne manquez pas, en particulier, la partie Les guées en cru: techniques de passage et minimisation des risques