Présentation

Ceci est l'introduction du Guide pratique "Randonnée ultra légère" publié chez Lucien Souny, en vente sur ce site, sur celui de l'éditeur, et en librairie.

 

Sur le site Sahibvoyageur, vous trouverez l'introduction, la table des matières, les tableaux Excel téléchargeables qui complètent le guide papier et une section "pour aller plus loin" destinée à approfondir certains points complexes qui ne concernent que les marcheurs engagés ou bien à répondre aux lecteurs qui souhaiteraient poser une question.

-----------------------------------

 

Un sac trop lourd ? Un équipement mal adapté ? Et voilà la journée de randonnée gâchée. Sur plusieurs jours, l’aventure peut tout simplement tourner à la déroute et reléguer la marche au rayon des mauvaises idées. Dommage !
Au cours de ses randonnées, en France ou à l’étranger, Jean Romnicianu croise trop de marcheurs qui peinent. Le sac à dos, les chaussures, la respiration, la posture, la pose des pieds, le choix du campement, tels sont les points qu’il convient de maîtriser. La randonnée, comme le vélo, c’est simple, mais il
faut apprendre. D’autant plus que les progrès du matériel et des techniques permettent aujourd’hui d’aller plus loin, plus haut, plus longtemps avec peu de fatigue, plus de plaisir, et sans douleur.
L’auteur a découvert la marche ultra-légère en 2016. Il l’a adoptée et il a parcouru ainsi plus de 10 000 km. Il a désormais à cœur de partager son expérience et sa pratique afin que chacun(e) profite au mieux de ses journées de marche. Il recense ici les solutions qu’il a testées et il explique les bases
pour effectuer des choix personnels éclairés. La randonnée ultra-légère pour vivre une aventure grandeur nature.

 

AVANT - PROPOS

 

 Dans les années 80, un homme, un vrai, portait fièrement ses 20-25 kilos sur le dos et des chaussures de montagne aux pieds. Il avait des ampoules et mal partout. Les marcheurs étaient donc des costauds sportifs un peu masochistes, mais ils n’avaient pas le choix au vu du matériel disponible.

 

En 2022, il est possible de randonner sans douleurs en dormant sous la tente avec moins de 10 Kg sur le dos. Pourquoi se priver de ce plaisir immense ?

 

 

Mais le matériel a évolué plus vite que les mentalités. Aujourd'hui encore la plupart des marcheurs français ne profitent pas pleinement de leurs randonnées. Que de douleurs et de découragements à cause de vieilles recettes dépassées, de mauvais conseils des marchands ou de la simple ignorance des bases de la marche, du bivouac ou de l'orientation !

 Si tout le monde sait poser un pied devant l'autre pour aller chercher son pain au coin de la rue, marcher des jours d’affilé suppose un minimum de technique, de matériel et de connaissances pour que cette expérience soit agréable.

 L’évolution récente des équipements qui permet de randonner très léger est une révolution encore mal intégrée chez nous. Elle transforme pourtant la vie du marcheur : fini le mal aux pieds, le mal aux épaules, le sac qui tire, l’épuisement.

 Après avoir apprivoisé, puis validé l’art de la marche ultra-légère lors de deux périples de 4'000 km chacun aux USA, puis de trois fois près de 1'000 km en France, le partage de mon expérience et de mes recherches m’a semblé utile.

 Ce guide s'adresse avant tout aux marcheurs qui vont d'un point A à un point B en plusieurs jours, mais tous les randonneurs y trouveront nombre d'idées utiles pour mieux profiter de leur randonnée, y compris pour des balades à la journée.

 Pédagogique et pratique, le texte couvre l’ensemble des savoirs et savoir-faire utiles au randonneur en hébergement ou en bivouac afin d’aider tout un chacun à alléger le poids du matériel et à éviter les déboires du débutant.

 Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, des passages plus techniques sont indiqués par (un fond de page bleu) et, pour approfondir encore, mon site www.sahibvoyageur.fr vous propose des outils et des compléments d’informations.

 Vous avez en main un guide engagé qui plaide pour l'ultra-léger et qui se veut un instrument de réflexion. Ce n’est pas un manuel fourre-tout qui liste les recettes dans l'espoir que vous y trouverez votre bonheur. Ne soyez donc pas étonné d'y lire des affirmations parfois sans concessions.

 De nombreuses marques sont citées : ce sont celles que j’ai testées, sans avoir de lien financier avec elles. Il y en a d’autres.

 Persuadé de l’égalité des sexes – en fait les femmes sont souvent meilleures sur les très longs parcours – je ne vois pas de raison de faire une différence et je trouve de plus l’écriture dite « inclusive » très peu lisible. Ce guide reste donc écrit en utilisant un masculin qui se veut générique. Je l’aurais bien écrit entièrement au féminin, mais là, ça ferait un peu lèche-bottes, non ?